En passant

Femmes pédagogues : de l’Antiquité au XIXème siècle

4ème de couverture
« Messieurs, je suis profondément convaincu, quant à moi, de la supériorité naturelle de la femme en matière d’enseignement; cette supériorité, croyez-le bien, se démontrera plus clairement de jour en jour… et les grands pédagogues ont tous en eux quelque chose de maternel ».
Ainsi s’exprimait Jules Ferry au Congrès pédagogique, le 19 avril 1881. Il n’est pas certain que les femmes accepteraient sans soupçon cette « supériorité naturelle ». Il n’est pas certain que les pédagogues accepteraient sans réaction cette réduction à ce « quelque chose de maternel ». Il est certain par contre que, quand nous tous, femmes et hommes, pensons aux figures de la pédagogie, nous y reconnaissons à peu près exclusivement des hommes…
Or ceci est injuste. Tout un continent pédagogique est à découvrir, bien au-delà des quelques noms de femmes pédagogues que nous sommes capables d’avancer. L’histoire de l’éducation a aussi été faite et pensée de manière très profonde et significative par des femmes, à toutes les époques, dans tous les pays.
La preuve ? Cet ouvrage qui est parvenu, sans difficultés mais non sans étonnements, à réunir des figures de la pédagogie et à devoir choisir parmi elles celles qui semblaient le plus significatives. De l’Antiquité au 19ème siècle, elles ont été très nombreuses à se montrer pédagogues, c’est-à-dire à faire et dire l’éducation. C’est à cette découverte que nous vous invitons, c’est à cette injustice que nous vous proposons de remédier.

FemmesPedagoguesT1
Dans le tome 1 :

  • Sappho (- 630 / – ?)
  • Dhuoda (milieu du IXème siècle)
  • Catherine de Sienne (1347 – 1380)
  • Christine de Pizan (1365 – 1430)
  • Mme de Maintenon (1635 – 1719)
  • Mme Leprince de Beaumont (1711 – 1780)
  • Josefa Amar Y Borbón (1749 – 1833)
  • Mme Campan (1752 – 1822)
  • Thérèse Brunsvick (1775 – 1861)
  • Albertine Necker de Saussure (1766 – 1841)
  • Pauline de Meulan (1773 – 1827)
  • Emilie Mallet (1794 – 1856)
  • Rosette Niederer-Kasthofer (1779 – 1857)
  • Marie Pape-Carpentier (1815 – 1878)
  • Marie-Eugénie Milleret (1817 – 1898)
  • Julie Favre (1834 – 1896)
  • Catherine Lascaridou (1842 – 1916)
  • Antonina de Gerando (1844 – 1914)

Ce livre de 620 pages a été publié sous la direction de Jean Houssaye qui est professeur en sciences de l’éducation à l’Université de Rouen et directeur du laboratoire de sciences de l’éducation CIVIIC (Centre Interdisciplinaire sur les Valeurs, les Idées, les Identités et les Compétences). Il a également été professeur de philosophie dans le secondaire, formateur d’enseignants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s