Citation

Rabindranath Tagore : Joujoux

Un poème sur l’enfance du philosophe, poète, écrivain, compositeur, peintre  et pédagogue indien Rabindranath Tagore (1861-1941).
Ce génie a obtenu le prix Nobel de la Littérature en 1913 a rencontré Maria Montessori.

« Comme tu es heureux , enfant, toi qui, assis dans la poussière, t’amuses toute la matinée avec un bout de branche cassée.
Je souris de te voir jouer avec ce brin de bois.
Moi, je suis occupé à faire des comptes, j’additionne des chiffres des heures durant.
Peut-être me regardes-tu du coin de l’œil en te disant : Quelle bêtise de gaspiller sa matinée à ce jeu là !
Enfant, les bâtons et les pâtés de terre ne m’absorbent plus : j’ai perdu ton art !
Je recherche des amusements coûteux et j’entasse de l’or et de l’argent.
Tu joues à cœur joie avec tout ce que tu trouves.
Moi, j’emploie mes forces et mon temps à la recherche de choses que je ne pourrai jamais obtenir.
Dans mon frêle esquif je m’efforce de traverser la mer des désirs, et j’oublie que mon travail lui aussi n’est qu’un jeu ! »

Photo : DR

Photo : DR

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s