En passant

De l’enfant à l’adolescent – Maria Montessori

4ème de couverture
En cette période où des réformes du système éducatif se donnent explicitement pour projet de respecter les rythmes des élèves en organisant l’éducation par cycle, il faut lire les textes de Maria Montessori. Avant bien d’autres, elle avait expérimenté et pensé une telle progression, en relevant le défi de créer des outils pour qu’enfants et adolescents apprennent par eux-mêmes et non en écoutant un enseignement. Après L’enfant (0 à 6 ans), elle développe dans De l’enfant à l’adolescent les trois cycles suivants, de l’écolier jusqu’à l’étudiant.
Jeanne Françoise Hutin, responsable d’une École Montessori et présidente de l’Association pour la diffusion des idées de Maria Montessori présente le livre et en souligne toute l’actualité.
aaLa table des matières

Préface
Avant-propos
Les plans successifs de l’Éducation
Métamorphoses
Caractère moral de l’enfant de sept à douze ans
Les besoins de l’enfant de sept à douze ans
Passage à l’abstraction – Rôle de l’imagination ou la sortie, clef de la culture
L’eau
Quelques expériences de chimie
Le carbone dans la nature
Quelques notions de chimie inorganique
Quelques notions de chimie organique
Conclusion
L’enfant à la terre
Plans d’études et de travaux
La fonction de l’Université

Avis
Une lecture facile (172 pages) et des termes simples. Cependant ce livre contient très peu d’exemples « scolaires ». Il s’agit plus d’une réflexion sur le passage entre enfance et adolescence (période sensible) ainsi que sur les capacités d’apprentissage des adolescents.

Une phrase à retenir
« Voici donc un principe essentiel de l’éducation : enseigner les détails, c’est apporter la confusion; établir la relation entre les choses, c’est apporter la connaissance. »
(page 110)

En passant

L’enfant – Maria Montessori

4ème de couverture
Organiser l’école de façon à respecter les rythmes de l’enfant : avant bien d’autres, Maria Montessori avait expérimenté et pensé une progression par cycles pour l’éducation des enfants.
Avec ce texte, L’enfant, elle nous présente le premier de ces cycles, de 0 à 6 ans ; les trois autres seront développés dans De l’enfant à l’adolescent.
Jeanne Françoise Hutin, responsable d’une École Montessori et présidente de l’Association pour la diffusion des idées de Maria Montessori présente le livre et en souligne son l’actualité pour l’éducation de nos enfants.

EnfantMariaMontessoriLa table des matières

Préface

1
La question sociale de l’enfant
Le nouveau-né
L’embryon spirituel
Les périodes sensibles
En examinant les périodes sensibles
L’ordre
L’ordre intérieur
L’intelligence
Dormir
Marcher
La main
Le rythme
La substitution de la personnalité

2
Les voies nouvelles de l’éducation
La préparation spirituelle du maître
Les origines de notre méthode
La répétition de l’exercice
Le libre choix
Le silence
Les jouets
Récompenses et punitions
La dignité
La discipline
Début de l’enseignement

3
Conséquences
Les enfants privilégiés
Les déviations
Les fuites
Les barrières
Guérisons
L’attachement
La possession
Le pouvoir
Le complexe d’infériorité
La peur
Le mensonge
Réflexions sur la vie physique
Le mouvement
Les instincts-guides
L’intelligence de l’amour

Avis
L’enfant a été écrit en 1935 par Maria Montessori dans des mots simples et accessibles à tous. Ce livre est axé sur le tout jeune enfant âgé de 0 à 6 ans et il s’adresse autant aux parents qu’aux éducateurs ou professeurs des écoles. Riche de plus de 200 pages, il permet de mieux comprendre les besoins spécifiques de l’enfant. Il souligne l’importance d’offrir à l’enfant un milieu de vie adapté dans lequel il peut évoluer ainsi que se développer en toute confiance. Dans son livre, Maria Montessori évoque aussi le matériel sensoriel, les déviances de comportement, la construction de la personnalité et la découverte de l’écriture qui précède celle de la lecture (méthode Montessori).
Ce livre est tel un guide indispensable à ceux et celles qui s’intéressent à la pédagogie Montessori mais aussi plus généralement au développement de l’autonomie, de la discipline intérieure, de l’humanité (éducation à la paix) et de la confiance en soi chez l’enfant de moins de 6 ans.

Une phrase à retenir
« Comme les défauts moraux, beaucoup de maladies et d’états morbides disparaissent chez les enfants quand on les fait vivre dans une ambiance de libre activité. »
(page 186)